Claude Chabrol

Aller en bas

Claude Chabrol

Message  Lisbeth Salander le Dim 12 Sep - 6:19




Claude Chabrol




Claude Chabrol, né le 24 juin 1930 à Paris, mort le 12 septembre 2010, à Paris, était un réalisateur français, également producteur, acteur, scénariste et dialoguiste.






Biographie

Après une jeunesse à Sardent, dans la Creuse où ses parents, pharmaciens, l'envoient durant la Seconde Guerre mondiale, et des études de droit au cours desquelles il côtoie Jean-Marie Le Pen, Claude Chabrol participe en tant que critique de cinéma au lancement de la Nouvelle Vague française, aux côtés de François Truffaut et Jacques Rivette, ses collaborateurs aux Cahiers du cinéma. Dans la revue à couverture jaune, fondée par André Bazin et Jacques Doniol-Valcroze, il participe à la défense de la politique des auteurs et publie, en 1957 avec Éric Rohmer, un livre sur Alfred Hitchcock, celui qui a su imposer son style au système hollywoodien.

Il a entre-temps épousé Agnès, une riche héritière qui lui permet de financer la création de sa maison de production. Celle-ci démarre avec un court métrage de Jacques Rivette, Le Coup du berger, avec Jean-Claude Brialy. En 1959, il tourne à Sardent dans la Creuse son premier film, Le Beau Serge, qui devient le manifeste inaugural de la Nouvelle Vague.

Il divorce cinq ans plus tard pour épouser la comédienne Stéphane Audran, avec laquelle il entame une fructueuse collaboration, jusqu'à leur séparation, en 1980. Durant cette période, il se fait un spécialiste de l'analyse féroce de la bourgeoisie française, dont l'apparent conformisme sert de couvercle à un bouillonnement de vices et de haines. Que ce soit sur le registre de la comédie grinçante ou du polar, souvent associé au scénariste Paul Gégauff, il ne cesse d'en traquer l'hypocrisie, les coups bas et la bêtise, avec une délectation rare et jubilatoire à laquelle participent activement ses acteurs fétiches : Stéphane Audran, Michel Bouquet, Jean Yanne. Il dresse ainsi un portrait sans concession de la France des années 1970, âpre et corrosif, où dominent La Femme infidèle, Juste avant la nuit ou Les Biches.




À la fin de la décennie, il effectue un tournant en optant pour des sujets plus éclectiques dans lesquels son inspiration s'émousse parfois. Mais sa rencontre en 1978 avec la jeune Isabelle Huppert, qu'il contribue à révéler, est décisive. Violette Nozière, l'empoisonneuse parricide qui fit scandale dans les années trente, ajoute une dimension supplémentaire à la galerie de monstres jusqu'ici filmés par Chabrol (il avait déjà adapté un autre fait divers sanglant dans Landru avec Charles Denner). En même temps, il entame avec l'actrice un duo redoutablement efficace qui touchera tant les rives de la comédie policière (Rien ne va plus) que celles de l'adaptation littéraire (Madame Bovary) ou du film politique (L'Ivresse du pouvoir), culminant avec la décapante Cérémonie, adaptée d'un roman de Ruth Rendell, L'analphabète.

Sur un registre plus léger, il aura également entre-temps fait jouer Jean Poiret dans le rôle titre de Inspecteur Lavardin ainsi que dans Poulet au vinaigre, de la même manière qu'il revient régulièrement au polar provincial, par des films tels que Au cœur du mensonge ou La Demoiselle d'honneur. Dans un registre fantastique inattendu il réalise en 1976 Alice ou la dernière fugue, avec Sylvia Kristel, un genre qu'il n'abordera qu'à cette unique occasion.

En 2005, l'ensemble de son œuvre cinématographique a été distingué par le prix René-Clair de l'Académie française, la Caméra d'or de la 59e Berlinale, en 2009, et le Grand prix 2010 de la SACD.

Claude Chabrol est mort le 12 septembre 2010 à l'âge de 80 ans d'une bradycardie liée aux complications d'un pneumothorax.





Filmographie

Spoiler:

Réalisateur au cinéma

* 1959 : Le Beau Serge
(prix Jean-Vigo et Grand Prix du Festival de Locarno)
* 1959 : Les Cousins
(l'Ours d'or du Festival de Berlin)
* 1959 : À double tour
* 1960 : Les Bonnes Femmes
* 1961 : Les Godelureaux
* 1962 : Les Sept Péchés capitaux
(sketch l'avarice avec J.C. Brialy)
* 1962 : L'Œil du Malin
* 1963 : Ophelia
* 1963 : Landru
* 1964 : L'Homme qui vendit la Tour Eiffel
(sketch dans Les Plus Belles Escroqueries du monde)
* 1964 : Le Tigre aime la chair fraîche
* 1965 : Paris vu par... (sketch)
* 1965 : Marie-Chantal contre docteur Kha
* 1965 : Le Tigre se parfume à la dynamite
* 1966 : La Ligne de démarcation
* 1967 : Le Scandale
* 1967 : La Route de Corinthe
* 1968 : Les Biches
* 1969 : La Femme infidèle
* 1969 : Que la bête meure
* 1970 : Le Boucher
* 1970 : La Rupture
* 1971 : Juste avant la nuit
* 1971 : La Décade prodigieuse
* 1972 : Docteur Popaul
* 1973 : Les Noces rouges
* 1974 : Nada
* 1975 : Une partie de plaisir
* 1975 : Les Innocents aux mains sales
* 1976 : Les Magiciens
* 1976 : Folies bourgeoises
* 1977 : Alice ou la Dernière Fugue
* 1978 : Les Liens de sang
* 1978 : Violette Nozière
* 1980 : Le Cheval d'orgueil
* 1982 : Les Fantômes du chapelier
* 1984 : Le Sang des autres
* 1985 : Poulet au vinaigre
* 1986 : Inspecteur Lavardin
* 1987 : Masques
* 1988 : Le Cri du hibou
* 1989 : Une Affaire de femmes
* 1990 : Jours tranquilles à Clichy
* 1990 : Docteur M
* 1991 : Madame Bovary
* 1992 : Betty
* 1993 : L'Œil de Vichy
(une sélection des actualités du régime de Vichy)
* 1994 : L'Enfer
* 1995 : La Cérémonie
* 1997 : Rien ne va plus
* 1999 : Au cœur du mensonge
* 2000 : Merci pour le chocolat (prix Louis-Delluc)
* 2002 : La Fleur du mal
* 2004 : La Demoiselle d'honneur
* 2006 : L'Ivresse du pouvoir
* 2007 : La Fille coupée en deux
* 2009 : Bellamy


Réalisateur pour la télévision

* 1974 : Le banc de la désolation (série Nouvelles de Henry James)
* 1974 : Nul n'est parfait (série Histoires insolites)
* 1974 : Monsieur Bébé (série Histoires insolites)
* 1974 : Les gens de l'été (série Histoires insolites)
* 1974 : Une invitation à la chasse (série Histoires insolites)
* 1976 : De Grey (série Nouvelles de Henry James)
* 1978 : Monsieur Saint-Saëns (série Il était un musicien)
* 1978 : 2 + 2 = 4 (série Madame le juge)
* 1979 : La boucle d'oreille (série Histoires insolites)
* 1979 : Monsieur Liszt (série Il était un musicien)
* 1979 : Monsieur Prokofiev (série Il était un musicien)
* 1980 : Le Tramway fantôme (série Fantômas)
* 1980 : L'Echafaud magique (série Fantômas)
* 1981 : Le système du docteur Goudron et du professeur Plume
* 1981 : Les affinités électives
* 1982 : La danse de mort
* 1982 : M. le maudit
* 1988 : L'escargot noir (série Les dossiers secrets de l'inspecteur Lavardin)
* 1989 : Maux croisés
* 1996 : Cyprien Katsaris
* 2001 : Les redoutables
* 2007 : La parure (série Chez Maupassant)
* 2008 : Le petit fût (série Chez Maupassant)
* 2009 : Le petit vieux des Batignolles (série Au siècle de Maupassant)
* 2009 : Le fauteuil hanté (série Au siècle de Maupassant)


Comédien

* 1959 : Les Jeux de l'amour de Philippe de Broca
* 1960 : Saint-Tropez Blues de Marcel Moussy
* 1961 : Les Sept Péchés capitaux, sketch "L'avarice" + (réalisation)
* 1961 : L'Œil du Malin (+ réalisation)
* 1962 : Les Ennemis d'Édouard Molinaro
* 1963 : Les Durs à cuire de Jack Pinoteau
* 1965 : Paris vu par..., sketch "La muette" (+ réalisation)
* 1965 : Marie-Chantal contre le Docteur Kha (+ réalisation)
* 1965 : Le Tigre se parfume à la dynamite (+ réalisation)
* 1965 : Brigitte et Brigitte de Luc Moullet
* 1967 : La Route de Corinthe de Claude Chabrol
* 1968 : Les Biches (film) (+ réalisation)
* 1968 : La Femme écarlate de Jean Valère
* 1970 : Sortie de secours de Roger Kahane
* 1970 : Aussi loin que l'amour de Frédéric Rossif
* 1972 : The other side of the wind d'Orson Welles (inachevé)
* 1972 : Un meurtre est un meurtre d'Étienne Périer
* 1973 : Le Permis de conduire de Jean Girault
* 1976 : Folies bourgeoises (+ réalisation)
* 1977 : L'Animal de Claude Zidi
* 1981 : Les Folies d'Élodie d'André Génovès
* 1982 : Les Voleurs de la nuit de Samuel Fuller
* 1983 : Polar de Jacques Bral
* 1985 : Suivez mon regard de Jean Curtelin
* 1986 : Je hais les acteurs de Gérard Krawczyk
* 1986 : Sale destin de Sylvain Madigan
* 1987 : Jeux d'artifices de Virginie Thévenet
* 1987 : L'Été en pente douce de Gérard Krawczyk
* 1987 : Alouette je te plumerai de Pierre Zucca
* 1988 : Sueurs froides (série TV) : le présentateur
* 1992 : Sam suffit de Virginie Thévenet
* 1996 : Le Fils de Gascogne de Pascal Aubier
* 2002 : La Deuxième Vérité de Philippe Monnier: Julien Lecoeur, un médecin
* 2005 : Lucifer et moi de Jean-Jacques Grand-Jouan
* 2006 : Avida de Benoît Delépine et Gustave Kervern
* 2010 : Gainsbourg, vie héroïque de Joann Sfar

Courts métrages

* 1969 : Et crac de Jean Douchet
* 1974 : La Bonne nouvelle d'André Weinfeld (court-métrage)
* 1984 : Homicide by night de Gérard Krawczyk
* 2001 : Tu devrais faire du cinéma de Michel Vereecken


Source: Wikipédia.



Mon avis:

Je viens juste d’apprendre la mort de ce Grand Grand Mr du cinéma, d’où l’envie d’en parler un peu ici.

Il faisait parti de ces réalisateur ultra productif qui nous offre (au minimum) un nouveau film chaque année, son œuvre est donc énorme, et on ne va pas s’en plaindre !
Je suis donc très loin d’avoir vu tous ses films, et parmi ceux que j’ai vus, s’en trouvent certains que j’ai moins aimés que d’autre, mais il restera malgré tout pour moi un des plus grands réalisateurs de sa génération.

Il était l’un des piliers de la nouvelle vague et fait parti de ceux qui sont resté, il a su évoluer, tout en restant fidèle à lui-même.

Grand admirateur d’Alfred Hitchock, l’on ressentait bien sûr dans ses films cette influence. Il était vraiment très doué pour installer une ambiance tout en tension et en angoisse dans les histoires qu’il nous contait.
Amoureux des polars, il savait aussi nous offrir des comédies grinçantes, et excellait dans les deux genres.

Ses personnages était toujours succulents, souvent complexes, acides, aigris, voir parfois antipathiques, mais aussi attachants malgré tout. Ils étaient aussi régulièrement l’occasion de brosser un portrait d’une certaines bourgeoisie Française, sans lui faire aucun cadeau.

Il savait aussi merveilleusement choisir les interprètes qui donnaient corps à ses personnages (il a d’ailleurs de film en film révélé quelques-uns des plus grands acteurs Français/es).

Cerise sur le gâteau, il avait aussi une personnalité très attachante. Très drôle, il avait toujours quelques mots pour nous faire rire quand il passait sur un plateau télé, et il avait cet air si sympathique qui donnait envie d’avoir un grand-père comme lui.

Bref, j’aimais beaucoup ce cinéaste, il va énormément manquer au cinéma Français, ça ne fait aucun doute.
Heureusement, il nous reste ses films, et de ce côté-là, on a de quoi se consoler, ce n’est pas la matière qui manque ! Very Happy



_________________
avatar
Lisbeth Salander
Réalisatrice

Féminin Messages : 6834
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur http://l-imaginarium.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude Chabrol

Message  Peter Venkman le Dim 12 Sep - 6:42

Je n'ai jamais vu un seul de ses films Et n'ai vu que Gainsbourg dans lequel il à joué.

_________________
avatar
Peter Venkman
Chasseur de fantômes

Masculin Messages : 3275
Date d'inscription : 24/07/2010
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude Chabrol

Message  Lisbeth Salander le Dim 12 Sep - 9:31

Il n'est jamais trop tard. Wink

_________________
avatar
Lisbeth Salander
Réalisatrice

Féminin Messages : 6834
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur http://l-imaginarium.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude Chabrol

Message  Raphaël le Lun 13 Sep - 9:02

Je lui dois deux claques : Le boucher et Masques.
Impossible de retrouver un souvenir d'Inspecteur Lavardin, que j'ai vu bien trop jeune.
avatar
Raphaël
Cinéphile

Messages : 252
Date d'inscription : 25/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.raphaeltexier.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Claude Chabrol

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum